Parloir sauvage au Centre de Rétention Administrative de Plaisir.
Une vingtaine de personnes rassemblées devant le CRA ont pu parler directement avec les détenus à l’aide d’une sono malgré la présence de la BAC. Les détenus ont fait part de coupures d’eau, ils ont exhibé une feuille sur laquelle était écris “H.S”. Ils se sont plaint que la nourriture est pire que pour des chiens et qu’ils se font frapper par la police. Certaines personnes retenues ont plus de 60 ans et d’autres ont des enfants qui sont français. Sous les yeux désapprobateurs de leurs geôliers de la PAF, ils ont remercié les soutiens d’être venus leur apporter de la solidarité et de l’espoir et souhaitent que ce type d’action soit renouvelé.